Comment juger la qualité d'un vin lors d’une dégustation?

Bien qu'il existe des cas rares où les professionnels sont en désaccord sur la qualité d'un vin, ils sont en généralement unanimes sur la notation de l'ensemble des vins. Cela est dû à certains critères auxquels ils prêtent attention et qu’il évaluent durant les dégustations et les concours. 
Je présenterai donc les 4 critères principaux utilisés et pour l’appréciation des vins.

1. Équilibre du vin

L'équilibre du vin est composé de plusieurs caractéristiques qui doivent s’harmoniser en bouche : sucres, acidité, alcool, intensité aromatique et tanins pour les vins rouges. Le sucre résiduel peut être équilibré par l'acidité, rendant le vin plus rafraîchissant. L'alcool peut être moins prédominant s'il y a une intensité aromatique suffisante. Si vous tombez sur un vin qui est trop acide en bouche, cela signifie que l'intensité des arômes n’est pas assez concentrée pour contrebalancer l’acidité. Une forte concentration de tanins dans le vin rouge peut aussi être dérangeante durant la dégustation.
Pour prendre un exemple concret, nous avons des vins biodynamiques en boutique qui ont 15% de taux en alcool mais qu’on ne ressentira étonnamment pas du tout en bouche car leur intensité aromatique est parfaitement concentrée pour maintenir l’équilibre arômes-alcool.

2. Longueur | Finale du vin

La finale est la dernière impression que vous avez d'un vin. Le goût ou les saveurs est ce qu’il reste une fois que vous avez avalé une gorgée de vin. La longueur d'un vin est la durée de la finale après l'avoir avalé.
En général, un vin avec une finale de courte longueur sera considéré de moins bonne qualité qu’un vin avec une plus grande longueur en finale. En dehors de la longueur, considérez comment le vin se termine lorsque vous évaluez sa qualité. Si vous sentez en bouche un goût désagréable ou une sensation de brûlure due à la présence de l’alcool, c’est que le vin dégusté n’est pas de bonne qualité.

3. Caractéristiques identifiables | intensité aromatique du vin

Plus d'intensité dans un vin ne signifie pas nécessairement qu’il sera de meilleure qualité. Il est possible qu'un vin d'intensité légère ou moyenne soit de très bonne qualité voire exceptionnel si les saveurs sont identifiables. Par exemple, un vin rouge sera de bonne qualité si lors de la dégustation vous pouvez déterminer distinctement dans la catégorie des fruits rouges différents arômes qui s’y dégage telle que la cerise rouge, la mûre, la fraise etc.

4. complexité

La complexité est le critère le plus subjectif pour décrire et évaluer un vin. Un vin complexe possède une variété d'arômes et de saveurs subtiles qu’on arrive à déceler avec l’expérience de la dégustation. Les vins complexes ne sont pas seulement fruités, mais peuvent être aussi floraux, épicés, minéraux voir marins grâce à des notes finales salées.

Conclusion

Un vin exceptionnel a la capacité de remplir ces 4 critères: équilibre, longueur, identification des arômes, et complexité. Un très bon vin remplira 3 de ces critères. C’est le cas par exemple d’un vin bien équilibré, ayant une belle complexité et des arômes facilement identifiables, mais auquel il manquera de la longueur en finale. Un bon vin remplira 2 des 4 critères. Un vin acceptable ne remplira qu’un seul critère tandis qu’un vin de mauvaise qualité ne remplira aucun des critères.
La prochaine fois que vous buvez un verre de vin, essayez de le déguster en prenant en compte son équilibre, sa longueur, l’identification de ses arômes, et sa complexité. C’est un exercice très ludique qui vous fera progresser rapidement sur l’évaluation de la qualité des vins.

Séan Langlois.

Source:
WSET, Wines: Looking behind the label